Vendredi 11 juin 2021


C'est bien aujourd'hui, le fameux jour de la reprise. Ce fut long, depuis ce fameux vendredi, celui du 23 octobre 2020, où nous refermions les portes d'accès à la salle. En espérant que cette opération ne sera pas à renouveler.

Mais le contact, durant cette longue période,  avec les potes des CBA ne fut pas interrompu : échanges de E. Mails, toujours pour le "coucou du vendredi" ou, mieux encore, le recours à Skype, pour les rencontres en visioconférence, le samedi....

 

Aujourd'hui, ce sera donc une reprise tout en douceur puisque nous devons respecter les consignes sanitaires, avec un maximum de sept personnes, en permanence dans la salle..... Respect de cette réglementation et de plus, nous avons tous connus les diverses phases de la vaccination mais..... méfiance !!!!

 

Un peu de tofs pour repérer les potes présents....

Le Pierrot

Anthony, le seul n'ayant pas encore connu la vaccination.

"Non, non, Anthony, ça ne fait pas mal !!!!"

Robert


Yann, Le Breton....

 

Plus tardivement, nous rejoindront Camille, en prévision de son cours de guitare et Stéphane, sortant du boulot (normal, faut bien payer la retraite des anciens !!!!)


Quant à moi...... présent, pour prendre les photos ou en délégation avec les représentants de la mairie, afin de fixer les objectifs des différentes associations présentes lors de cette rencontre.

 

La présentation et les conditions de reprise ayant été exposées, passons aux choses sérieuses..... ateliers, pas ateliers ??

Fixons-nous sur "retour de Bretagne ", avec un retour de Yann et Magali..... tout plein de bonnes choses...

P'tit biscuit Breton .....humm !!!!

La "Fleur de sel" Spécial Alain

               .....humm !!!


Et les surprises du jour !!!!!

 

De super dons de la part de Yann :

 imprimante 3D

 l'ordi, qui permettra de futures réalisations


 

Du pain sur la planche pour  pratiquer avec nos nouveaux outils : l'imprimante 3 D, la machine à découpes "Silhouette".....

 

Une p'tite tof pour remercier nos membres donateurs : il fut un temps, Pierrot et maintenant, Yann

C'est grâce à eux que les CBA vont de l'avant !!!!

 

Nous sommes bien curieux de découvrir cet appareil...

 


 

Tout comme l'appareil à "découpe-silhouette" un achat du club, qui trouvera toute son utilité auprès des maquettistes, pour les chars ou les avions, ainsi qu'auprès des figurinistes, pour la réalisation d'héraldiques.


 

Et cet autre achat, un four à micro -ondes....... fort utile, non pas pour nos figurines et maquettes, mais pour notre petite restauration. Nous en possédions bien un (merci à Pierrot), servi une fois avant les fermetures de salles et le pôvre, il avait bien du vécu.....

 

 

Si Anthony se lance dans la lecture du mode d'emploi du four


          Lui, Yann, part à la recherche des notices des machines et, eurêka, les a trouvées


.... démarches soutenues par Anthony....

 

Et alors ?? Ateliers, pas ateliers ???.... Si, si, ateliers..... pour les plus courageux.... (malgré la chaleur qui commence grimper dans la salle..... Fenêtres et portes ouvertes, mais pas le moindre courant d'air !!!!)

 

 

Robert et son "Scapa Flow"


 

Mais finalement, qu'est-ce que "Scapa Flow ??"

 

Le Scapa Flow, en vieux norrois Skalpaflói, est une baie du Royaume-Uni située entre plusieurs îles de l'archipel des Orcades, au nord de l'Écosse. Abritée du vent, elle peut être utilisée comme port naturel : elle a notamment servi de base à la Royal Navy lors des deux guerres mondiales.

 

Et l'histoire racontée par Robert

L'amiral Dönitz, souhaitant démontrer l'utilité de ses sous-marins auprès de l'état major allemand, étudia l'idée d'introduire un sous-marin allemand dans la rade de Scapa Flow en Écosse, sanctuaire de la flotte britannique. Il confia ainsi cette mission risquée au lieutenant de vaisseau Günther Prien qui appareilla le pour sa deuxième patrouille.

 

Cinq jours plus tard, le U-47 s'engagea en pleine nuit dans le chenal nord de Scapa Flow, mais le commandant fut surpris de n'y trouver que deux navires (la flotte manœuvrait en mer du Nord) : le transport d'hydravions Pegasus et le cuirassé HMS Royal Oak (que Prien prit pour le Repulse). Le U-47 lança alors quatre torpilles sur le HMS Royal Oak sans qu'aucune n'atteigne le navire. Prien organisa alors une manœuvre de retournement pour utiliser (sans succès) le tube lance-torpilles arrière le temps du rechargement des tubes avant. Une nouvelle salve de quatre torpilles fut lancée et trois d'entre elles touchèrent le HMS Royal Oak qui sombra en quelques minutes (en entraînant 833 membres de son équipage). Le U-47 tenait son exploit et regagna très vite la haute mer poursuivi par des destroyers britanniques.

Le succès du U-47 fut repris par la propagande nazie attribuant à son commandant, Günther Prien, en plus de la Croix de fer 1re et 2e Classe, et la Croix de chevalier de la Croix de fer avec feuilles de chêne, une très grande notoriété.

D'après Wikipédia

 

 

Durant ces périodes de restriction, notre Pierrot n'est pas resté inactif.... et pour preuve :

Cela vous parle...... retour sur la BD, par Pierre


Suite aux prochains rendez-vous du vendredi

 

Camille ?? Ah, oui, Camille, toujours aussi active, a sorti divers éléments de sa besace.

 

Après s'être rapprochée de son mentor préféré......

 

 

.... Ce dernier lui présente une technique de pré-ombrage, qui facilitera aisément  l'opération de peinture....


Sous couche en blanc (ici, à l'aide de bombe)..... passage de jet de noir...... et le tour est joué

 

Incroyable...... et pourtant vous êtes bien sur le site des CBA..... Non, non, ce n'est pas une erreur..... vous pouvez rester parmi nous......... Les Vitali ont délaissé leurs maquettes d'avions pour s'orienter (momentanément) vers la Figurine

 

Anthony, avec la reprise d'un buste.


 

Les dernières acquisitions des Vitali: des boites de rangements, bien adaptées aux flacons de peinture acryliques (ou autres).


 

Et le clou du spectacle, c'est, évidemment, Stéphane.

 


 

Mais que va donc nous dévoiler Stéphane, à l'ouverture des sachets ?


 

Bien sûr, on reste toujours dans le domaine de l'aviation, mais c'est tout nouveau pour Stéphane, la réalisation d'une figurine. Il s'agit d'une reproduction de l'as de la Luftwaffe, Hans-Joachim Marseille, à l'échelle du 90 mm, en 1942.

 

Retour sur ce fameux pilote de la Luftwaffe:

Hans-Joachim Marseille, né le à Berlin (Allemagne) et mort le vers Sidi-Abd-el-Rahman (Égypte), est un pilote de chasse allemand, as de l'aviation durant la Seconde Guerre mondiale.

Surnommé Der Stern von Afrika (« L'étoile d'Afrique ») et volant uniquement sur Messerschmitt Bf 109, il est titulaire de 158 victoires aériennes remportées au-dessus de la Manche et, surtout, au-dessus de l'Afrique du Nord contre la Desert Air Force (DAF) du Commonwealth. Aucun autre pilote allemand ne cumule autant de victoires contre les Alliés occidentaux qu'Hans-Joachim Marseille, ce qui en fait un as craint et respecté, mais aussi une source de propagande pour le Troisième Reich.

Marseille rejoint la Luftwaffe en 1938 et, à vingt ans, il est diplômé de l'une des écoles de pilotage de la Luftwaffe juste à temps pour participer à la bataille d'Angleterre avec la Jagdgeschwader 52 (JG 52), sans succès notable. Connu pour son mode de vie anticonformiste, son aversion pour l'autorité et son attitude chevaleresque, il a une vie nocturne si occupée qu'il est parfois trop fatigué pour être autorisé à voler le lendemain matin. En conséquence, il est transféré à l'unité Jagdgeschwader 27 (JG 27) qui s'installe en Afrique du Nord en pour mener la guerre du désert. Sous la direction de son nouveau commandant, qui reconnaît le potentiel talent chez le jeune officier, Marseille développe rapidement ses capacités de pilote de chasse. Il atteint le zénith de sa carrière de pilote de chasse le où, après trois sorties, il revendique 17 combattants abattus, ce qui lui vaut la croix de chevalier de la croix de fer avec feuilles de chêne, glaives et brillants. Vingt-neuf jours plus tard, à seulement 22 ans, Marseille se tue en s'extrayant en vol de son avion qu'il doit abandonner en raison d'une défaillance du moteur.

Un film allemand, Der Stern von Afrika (1957), réalisé par Alfred Weidenmann, retrace librement le parcours de Marseille pendant la guerre.

D'après Wikipédia

 

 

Après ces nouvelles" brèves de comptoir "(pas mal....), quelques plans sur la comète avec des déplacements à prendre en considération (si la rentrée de septembre ne pose pas de problème): il est prévu l'expo de La Destrousse (fin septembre), l'incontournable Maquettexpo, d’Hyères (déjà réservée) ainsi qu'une expo à La Seyne sur mer (30 et 31 octobre et 1er novembre 2021, aux bons soins de Stéphane).

 

De retour de ma réunion avec la municipalité, j'avais donc prévu un p'tit apéro, quelque peu dinatoire avec les potos présents, à l-occasion de mon année+une !!!!

Bon, certains avaient déjà quitté la salle (obligation impérative) mais qu'à cela ne tienne, il y en aura plus pour les autres et de plus, Magali nous avait concocté une tarte aux pommes pour tout un régiment, tarte aux pommes..... humm!!!! Un vrai délice !!!!

 

Allez, venez donc partager cet apéro avec nous !!!


 

21 h 30...... L'heure de remettre au propre cette salle, nettoyage des tables, passage de produit s désinfectant, balayage, ...... et, hop pop pop !!!! On ferme la porte, sur cette première journée, riche en bonne surprise et..... à vendredi prochain!!!!


Texte et mise en page: Alain Barniaud

Photos: Alain Barniaud