Vendredi 24 Mai 2019


Déjà en place, les copains.....et c'est parti.....pour la journée !!!!

....S'installant ou penchés sur leurs réalisations....


 

 

Et c'est ainsi que nous allons retrouver:

Philippe, son commentaire qui, par la suite, fera l’objet d'un article, sur un autre post......

 

Char britannique Crusader Mk VI

Le Crusader est un char de combat britannique de la seconde guerre mondiale. Il fut le char

de la série ‘’Cruiser’’ le plus construit (5 300 exemplaires). Très utilisé en 1942 en Lybie et en

Egypte, et en Tunisie en 1943.

Tant qu’il était confronté aux blindés italiens ou aux blindés ‘’vieillissants’’ allemands tels que Pz I, II et même III armés de canons de calibres inférieurs ou égaux à 50 MM, son canon antichar à tir rapide de 40 mm, le fameux QF 2 faisait parfaitement l’affaire. L’arrivée sur le théâtre méditerranéen des Pz IV et surtout du Tigre a rapidement amené la nécessité de son remplacement par le char américain Lee , puis par le Sherman.

Sa transformation en canon anti-aérien automoteur bitube ne l’a pas rendu beaucoup plus apprécié de ses équipages. La liste de ses défauts fondamentaux est tellement épaisse que cet article sera suivi d’un complet lorsque j’aurai décidé de son affectation tactique ( 6ème division blindée , en vert olive, ou 4ème en tacheté sable et noir…).

 

En attendant, c’est une maquette Italeri avec ses qualités et ses défauts. On y retrouve une course aux petites pièces dont l’utilité ne se justifie pas toujours. La firme Bronco semble bien proche…. Mais quelle satisfaction à l’arrivée.

 

Canon automoteur de 105 mm M7 Priest .

1944, la suprématie matérielle américaine se retrouve partout chez les alliés. Même les britanniques qui avaient supporté seuls l’effort de guerre ne peuvent plus produire suffisamment , ni en quantité ni en qualité et doivent faire appel aux Etats Unis. Par exemple, fin 1943, ils ne disposent toujours pas d’un canon automoteur qui puisse fournir une artillerie de campagne aux divisions blindées, à l’égal de l’artillerie allemande. Les Etats Unis fournissent le M7 Priest, obusier de 105 mm monté sur châssis de Sherman. Grand pas en avant. Mais les britanniques disposent d’un excellent canon, le QF25 de 25 livres, des munitions qui vont avec et des fabriques de cette munition. Cet obusier a largement fait ses preuves depuis 1939. Mais il est tracté derrière un véhicule lent ,lourd et peu maniable. S’il garde toutes ses qualités auprès des divisions d’infanterie, il représente un handicap à la manœuvre des divisions blindées. Les britanniques ( poussés par les canadiens) vont recevoir le M7 Priest de 105mm ( au titre de la loi prêt-bail : lend lease) dans un premier temps ( dont la date tourne autour du débarquement en Normandie ) en attente du complet remplacement par l’obusier automoteur de 25 Pounder ‘’Sexton’’ monté sur châssis Sherman transformé.

Ce M7 équipe d’abord un certain nombre de régiments d’artillerie antichars jusqu’à ce que les batteries soient complètes et puissent équiper les régiments d’artillerie de campagne.

La figurine représente un de ces M7 en service britannique.

Il a débarqué en Normandie le 6 juin 1944, sur la plage SWORD BEACH face au village de Hermanville, secteur ‘’Queen’’, allée centre ‘’White’’, nom de code : ‘’Cod’’ ( cabillaud). Tout ceci a commencé en début d’après midi à bord du navire de débarquement LCT ( landing craft tank ) N° IV. Le numéro du blindé à l’embarquement est 219. Il appartient à la 7ème Batterie du 20th Anti Tank Regiment, Royal Artillery, en soutien de la 8ème brigade d’infanterie de la 3ème Division d’Infanterie, 2ème armée britannique.

Le 20RA a la particularité d’un nombre plus important de batteries qu’un régiment normal et de posséder une palette inégalée de matériels de tirs. C’est entre autre le seul régiment à mettre en ligne des véhicules Archers, seuls canons à être dirigés vers l’arrière , ce qui est très pratique en défense.

 

....Encore bien du travail sur ces deux engins.....mais cela n'empêche pas de voir à longue échéance, avec cette future acquisition de Philippe....



 

 

Voyons  dans le coin de ....Robert.....

14h30

15h30


 

....Avis: ne pas se fier aux photos......Robert à bosser, sur son joueur.....du côté de Marseille....( il aime bien....le bleu-ciel, Robert !!!!)

 

 

Un retour avec les séries télévisées d'antan.....et oui, Bernard 2 nous fait replonger dans les  récits de Rusty et de Rintintin.....et le 101ème de Cavalerie de Fort Apache, qui avaient marqué notre jeunesse....

 

....La version, Bernard 2...

.....avec un Rusty ,sur base "Historex"....

 

Également,une  suite du Premier Empire


 

Comme à son habitude, arrivée de Pierre, le sourire aux lèvres....

 

....OK, OK, on ne voit pas grand chose......mais je vous assure.....le sourire aux lèvres.....et il n'est pas le seul !!!!

 

Bernard 1....toujours avec ses allemands et sa pâte .....

 

 

Un retour dans l'Ouest Américain, avec, une suite donnée par Pierrot, à ses personnages inspirés de Lucky Luke......Ce coup ci, rencontrons un début des "Dalton", avec Joe.....and C°

 

 

C'est certain, comme on peut le constater.....appréciable progression sur le véhicule de Yann.....

 

 

Yvette ??...Oui, toujours avec ses mousquetaires........

....après un certain temps de mise en route.....

 

 

....Avec la surprise du jour......Rappelez-vous du reportage de l'expo de Hyères, en Octobre 2018, où j'annonçais la rencontre et une éventuelle  adhésion aux CBA de Bernard, et bien, il nous a rendu visite lors de notre réunion......

 

Bienvenue, Bernard 3

 

 

....et pour moi, suite de la réalisation de l'intérieur de la brasserie, avec la réalisation comptoir et arrière comptoir de bar

...Et c'est déjà l'heure de départ, pour certains

 

 

" Non, moi je reste !!"

" J'attends l'apéro.....même si Jean-Luc n'est pas là !!!"

 

Avec la participation exceptionnelle de Bernard 2........l'heure de l'apéro et du casse-croûte ayant été  avancée.....

 

Je vais vous gratifier d'un petit bonus supplémentaire: les futurs dios de Bernard 1

( pas vus au club)

 

 

....le mot de la fin:

 

 

A VENDREDI


Texte et mise en page: Alain Barniaud

Photos: Alain Barniaud

Yann Chevalier ( un peu !!)