Réunion du 4 Octobre 2019


14h, vendredi 4 Octobre, impecc., stationnement juste devant la porte du bâtiment, favorisant le déchargement......

Je débarque dans la salle, moi et le nouveau balai des CBA, récemment acheté ( et ouhai, punition du balai......dans la salle que les manches.....pas pratique pour récupérer la limaille !!!! Bizarre, vous avez dit bizarre ????)

Bernard 1 et Fred sont déjà sur place (impératif de partir rapidement) ,alors que Yann et Bernard 2 sont eux, installés devant leurs figurines et maquettes.


 

 

Début de séance photos: les diverses figurines de Fred, récemment terminées ou en cours d'achèvement.

 

Marines américains, dans l'Enfer du Vietnam.......

....à terminer....

 

Joueur de violon......

 

Odin, ou le Viking assoupi.....

....Fred ou la recherche du détail et du décor qui feront le grand plus.....

 

Alors que Philippe nous a rejoint, malgré une profonde fatigue....

 

........apparait, au loin, Pierrot......bien tranquillou !!!!

 

"Allez , Pierrot, plus que le boulevard a traverser, et ce sera tout bon !!!!


 

....pénètre dans la salle et s'installe.....


 

.....et ce sera une remise en forme, du nouveau Lucky Luke et de s a monture.....

....après les étrivières et étriers, faut bien le chapeauter, ce cow-boys de BD...., devant les regards attentifs de Paul et Valentin, venus nous faire un p'tit coucou,de retour de leurs escapades en Roumanie......retour au pays.....


.....certains nous chantent : " Oh! mon baatoooo !!!"

.....pour Lucky Luke, ce sera:" Oh! mon chaapoooo"

La séance de photos des pièces de Fred terminée, séance de documentations sur la bataille de Stonne, avec Philippe, en charge de concocter un texte de synthèse des divers documents de recherches de Yann, Anthony, Alain ou Philippe.texte qui sera à placer sur le site des CBA lors du début de la réalisation du fameux dio......Une affaire à suivre.....

 

Après cette  mise au point de la bataille de Stonne, assez complexe à retracer, découvrons les nouveautés de Philippe, récemment reçues....

....les chenille, en métal, maillon par maillon, effectuées par Anthony et Stéphane.....un travail de fadas.......mais un jeu de gamins à côté de ces chenilles à monter, maillon par maillon, là aussi, mais montage de la face avant, montage de la face interne  et relier le tout, et les éléments à faire éjecter les surplus de boue, se collant aux chenilles.......encore un travail de double fada  !!!!!

 

....Et autre nouveauté, le Chasseur de Chars Archer

Voici un engin blindé pour le moins surprenant, le seul à tirer au canon par l’arrière. A s’y méprendre …. Il a fourni une deuxième jeunesse au char Valentine et lui a évité la casse en tant que char de combat, ses défauts n’entrant pas en compte dans sa nouvelle mission. Il a aussi parfaitement servi son arme principale, le fameux 17 pdr, seul canon allié capable de détruire les Panthers et Tigres de face à distance raisonnable d’engagement. Mais voilà, il tire en marche arrière, a l’air d’un gros scarabée, et son chef n’a pas de pièce n’a pas de place à l’intérieur au combat. Tout cela peut surprendre le quidam mais la réponse réside en un seul mot, il est britannique…. 

 

 

 

Le chasseur de chars Archer (officiellement SP 17pdr, Valentine, Mk I, Archer) est un chasseur de chars britannique de la Seconde Guerre Mondiale basé sur le châssis du char Valentine. Il fut produit à 655 exemplaires à partir de mars 1943.

 

A noter qu’à matériels à mission identique, les britanniques utilisent le terme anti tank ( AT) gun et les américains tank destroyer (TD). Ce armes sont employées par l’artillerie britannique mais par les divisions de chars américains….

 

 

 

Le canon antichar Ordnance QF 17 pounder  ( QF pour quick firing = tir rapide, et 17 pounder ==17 livres pour le poids de poudre de l’obus) était très puissant mais aussi très long et très lourd, et ne pouvait être déplacé sur le champ de bataille que par un véhicule. Il était donc plus efficace en défense que pour l'attaque. On décida de le monter sur un véhicule pour le rendre plus mobile et on choisit le châssis du char Valentine, qui commençait à devenir obsolète en tant que char d'infanterie. D'autres projets de chasseurs de chars utilisant le canon de 17 livres débouchèrent sur le Cruiser Mk VIII Challenger (sur le châssis du char Cruiser) et sur le Sherman Firefly (sur le châssis du char Sherman M4) ainsi que le ‘’Achilles’’ dérivé du M10 TD américain.

 

Le châssis du char Valentine était relativement petit et il n'était pas possible d'utiliser une tourelle. Le canon, dirigé vers l’arrière fut simplement placé dans un compartiment blindé sans toit. Cette construction permettait de limiter la taille de l'ensemble, même si durant le tir la culasse reculait dans l'emplacement du conducteur. Le conducteur devait simplement se coucher sur le côté droit ou gauche de son siège pour être protégé. Par contre, le chef de pièce  ( sergent) était obligé de sortir de la casemate et de se blottir contre elle pendant le tir.

 

La direction inverse du canon sembla d'abord un inconvénient, mais s'avéra bientôt un avantage. Avec sa silhouette assez basse, l'Archer était une excellente arme d'embuscade, qui pouvait tirer quelques coups puis décrocher rapidement, sans avoir à faire demi-tour. Ce ‘’montage’’ semble avoir convenu aux artilleurs anti-chars alliés pendant tout le temps de sa mise en service.

 

 

 

La production commença en mars 1943 et l'Archer fut livré en octobre 1944: il fut utilisé sur le front de l'ouest et en Italie. Vickers en produisit 655 avant mai 1945. Classé comme canon automoteur, il fut utilisé par l'artillerie plutôt que la cavalerie ou les régiments de tanks. Le chasseur de chars M10 Wolverine ( l’animal le glouton) ( ce nom ne sera employé qu’après la fin de la guerre), plus connu sous le nom de anti tank 17 Pdr Achilles sur châssis Sherman (un autre bénéficiaire du canon de 17 livres) était également utilisé par l'artillerie. 

Philippe Barreaud

 

 

 

 

Self-Propelled 17-Pounder, Valentine , Mk. I "Archer II " (A30)


Les viking, une valeur sûre.....alors, ne pas s'en priver, n'est-ce pas, Bernard 2......

Entrée au collège, les horaires permettent à Lilou de se libérer en début d'après-midi et de rejoindre le club vers les 15h.......Et la voici parmi nous......

.....afin de pouvoir reprendre la peinture de Lilith.....après une intervention de Pierrot, pour recollage des ailes.......Merci, Pierrot.....

.....peinture jusqu'à l'arrivée .....et bin, des 2 Camille, la grande et la petite !!!!

 

....suivie de peu par les Vitali, père et fils.....


 

 

 

 

 

Mais Yann ???....où est -il donc passé, le bougre ?????

 

 

 

 

 

Ah oui, d'accord !!!!!.......Faudra attendre un peu, pour l'apéro !!!!!

 

Toutefois.....il bosse dur, Yann......des maquettes plein la tête et plein la table.......


Oh, Yann .....Idée géniale: une découpe des portières, pour les laisser entre-ouvertes, et la possibilité de voir l'intérieur de la cabine, bien détaillée......Elle est bonne, mon idée....non ??

 

A fond, les avions.....pour Camille ( la grande....)....Besoin d'aide ???......Yann !!!!

 

....Côté Vitali, coordination des données de la bataille de Stonne, avec Philippe.....Le projet prend forme.....

 

.....quant à moi......un peu de décor.....pour changer !!!!!

.....Un peu d'activité du côté Vitali, après la "conférence"......

 

....pendant que Pierrot et Yann gèrent l’apéro.....

....Apéro....casse-croute......et........un super Saint Honoré, arrosé d'un p'tit rosé pétillant.....Que du plaisir!!!!

 

Et oui, on a vingt ans qu'une fois !!!!!!.....même si l'on s'appelle Anthony......

Bon anniversaire, Anthony!!!!!

 

 

Le mot de fin

....pour Jean Franck, venu nous faire un p'tit coucou, après la bataille .....

 

A VENDREDI


Texte et mise en page: Alain Barniaud

Photos: Valentin Dumitru ( ....un peu...)

Alain Barniaud