Réunion Vendredi 8 Mars 2019


Nous ayant rejoint pour le repas, c'est avec Robert que nous pénétrons dans la salle de réunions....

Premiers arrivés, premiers servis.....pour les emplacements.....


Immédiatement suivis de Bernard 1 et de Philippe


Pas la grande forme, du côté de Philippe, mais toutefois, un peu de lecture et un peu de maquette, avec ce "Universel Carrier"

Lui Robert, plongé dans la peinture de ses figurines au 1/72ème, pour son pote....., Le challenge: 3 figurines à terminer, pour la fin de séance......

Ça peut le faire......

Au passage, il existe des sets de peinture qui peuvent s'avérer fort utiles pour les peintres en  acrylique

et le challenge ???....réussi: 3 figurines de peintes !!!!

Bernard 1 se débat  avec ses figurines qui ont subi les affres d'une résine cassante, peu solide.Il faut partir à la reconquête de la sculpture du cheval,le pauvre.....plus d'oreilles !!!!

....Pendant que les oreilles sèchent ( ....la pâte des oreilles !!!!), améliorations de quelques figurines, pour de futurs dios....

Non, non .....Pierre ne fait pas la sieste......Il se remémore les légendes bretonnes, pour son intervention dans la classe CE2, CM1, à la requête de Betty, professeur des écoles; ses élèves étudiant actuellement la région Bretagne..Donc intervention prévue en fin de mois, avec une présentation d'un exposé, en parallèle d'une recette bretonne, en l’occurrence, une histoire de far......

Et sujet captivant: "Par qui étaient transmises ces légendes, durant les périodes du moyen age ???"

Et chacun d'avancer ses connaissances....ou pas.....moi le premier ....avec les druides, Pierre, avec les paysans de l'époque....le soir, au coin du feu.....

 

Mais après quelques recherches, il s'avère que:

 

Durant tout le Moyen Âge, les échanges entre la Bretagne insulaire (l’île de Bretagne comme l’on disait alors) et la Bretagne continentale (l’Armorique) s’effectuaient d’autant plus facilement que les populations parlaient la même langue. Toutes raisons qui justifient que des récits dérivés de l’ancienne tradition celtique, transformés certes par les aléas de la transmission orale et révolution des sociétés et des religions, se soient développés sans trop de rupture en Armorique aussi bien que dans l’île de Bretagne.

 

Les conteurs itinérants, bardes bretons ou gallois, voyageaient par toute l’Europe ; Marie de France ou Chrétien de Troyes, ont recueilli leurs récits, et Chrétien a ainsi découvert le nom et la réputation féerique de Brocéliande et les récits dont elle était le cadre ou l’élément essentiel, sans jamais l’avoir visitée. Mais personne ne soutiendra jamais que les romans arthuriens s’écrivaient d’après nature. Après Chrétien, tous les romanciers médiévaux s’inspirent d’une forêt et d’une fontaine qu’ils n’ont sans doute jamais vues et de héros dont seuls les récits des prouesses sont parvenus jusqu’à eux. En fait, la question n’est pas tant de savoir comment les légendes arthuriennes se sont implantées en Brocéliande, mais plutôt comment Brocéliande, forêt armoricaine, s’est implantée au cœur du roman arthurien.

 

En tout cas, puisant dans le fonds merveilleux des conteurs bretons, les romanciers médiévaux ont laissé la forêt celtique - Northumberlande, Calidon ou Brocéliande - envahir leurs récits. Aujourd’hui encore, à rechercher la trace de cette mémoire multiple, sur les hauts lieux de Brocéliande, les pas du visiteur rejoignent ceux du pèlerin et la randonnée s’accompagne d’une ferveur toute particulière.

 

La légende arthurienne puise ­fondamentalement ses racines dans la tradition celtique. Pendant des siècles, elle s'est composée d'histoires extraordinaires qui se transmettaient ­oralement, par plaisir, via les bardes et les trouvères.

 

Maintenant que nous avons élargi nos connaissances, penchons nous sur le travail de Pierrot.....

 

Après cet intermède breton.......voyons maintenant.....le travail effectué par........le breton , le vrai breton..., Yann....

qui se penche sur un véhicule........non, pas breton, mais allemand......Il y a du taf !!!!

....Il est de bon aloi de se reposer l'esprit.......avec un p'tit coup de jeu , au téléphone......

Flûte....perdu !!!!!

 

Un petit coup de main de Bernard: la façon de reboucher  les imperfections du collage à l'aide de milliput.....

 

....Il est là...le mousquetaire.....et Yvette, aussi .....

 

Quelques petites rectifications à apporter......et ça roule !!!!!

 

L'heure de la sortie des écoles....et l'heure d'arrivée, pour nos petites "juniors"


 

Que  de sérieux, dans ces ateliers........Quelle application......!!!!!


"Au fait, Alain, as-tu des nouvelles de Bernard 2 ??"

"Oui, oui Robert, il est sorti de clinique, voici  quelques jours, déjà, il se remet peu à peu et espère venir nous faire un petit coucou en Mai....."

 

Robert est sur le départ.....satisfait de ses 3 figurines peintes

 

Un retour sur les figurines de Lilou et de Camille s'impose

 

Lilou et toujours sa Lilith.......bientôt la fin de la peinture....Et bien, Thibault, bientôt à toi de jouer, avec le décor....et Lilou a son idée en tête, pour ce décor.....

Durant le séchage de la peinture, un p'tit coup de lecture......( c'est être prévoyant !!!!)

 

Camille et ses  Zombis.....

Là aussi, bientôt la fin de la peinture........mais ce jeu présentant de nombreux personnages, nous en découvrirons la suite.....au prochaine épisode

 

Yvette procède à son petit tour de table, Pierre se prépare au départ.......et Philippe se rapproche  des ateliers de Yann et des Juniors....

 

Vous ne les avez pas vu passer ???....Pourtant, les Vitali, père et fils sont bien arrivés....


et passent vite à l'action......

 

Anthony, toujours la peinture des allemands.....( bientôt la fin, ici aussi....)

avec un passage....rapide....de smartphone......juste pour voir la couleur du camouflage....Oui, bien sûr !!

 

Stéphane ???.Bin, voyons.....un avion !!!et plus exactement, une reprise d'un avion, commencé depuis......Oh, ma bonne dame, lui même ne sait pas quand....

et la méthode, pour représenter  la carlingue et les ailes, aluminium......

D'abord Stéphane effectue une sous couche grise ou noire ( ici  grise car l'effet sera assuré), ensuite passage de Rub'nbuff argent.....une fois sec, lustrage à l'aide d'un chiffon......effet garanti, comme vous pouvez le constater.....

 

Pas Jean Luc, ce soir, retenu en dernière minute........mais, tout de même.....apéro !!!!!

...suivi du casse-croûte.....salade et Pan Bagnat......pour ceux qui ne vont pas à la cafète.....

 

....et le mot de fin....

 

 

A VENDREDI


Texte et mise en page: Alain Barniaud

Photos: Alain Barniaud