DÉCOR  VILLE ALLEMANDE en 1945

Berlin avant la bataille:

Au printemps 1945, Berlin semble relativement loin de la zone de combat mais ressemble à une métropole en guerre : le Tiergarten  ( Parc du Centre de Berlin )a été transformé en parc pour l'artillerie lourde, les bâtiments portent les traces des bombardements, la population se terre dans les abris et vit dans l'obscurité ou à la lueur des bougies.

Dans cette capitale de guerre, un intense marché noir permet aux habitants de trouver, en dépit de la répression, tout ce qu'elle pouvait désirer. Au début du mois d'avril, 200 personnes affamées prennent d'assaut et pillent une boulangerie : ce pillage est réprimé (deux personnes sont pendues après jugement) et une action de propagande est décidée par le Kreisleiter.( cadre politique  responsable d'une subdivision territoriale  de l'Allemagne, durant la WWII)

Après cette légère introduction, passons au sujet, à proprement dit, avec la réalisation du décor

 

L'idée principale est de regrouper un maximum de véhicules et de personnages, sur une surface limitée, afin  d'accentuer l'effet de promiscuité et d'incohérence, à l'approche des troupes ennemies  .

Je vais donc utiliser un socle de 360X280, gentiment  fourni par notre pote Stéphane , des CBA.


 

J'ai le socle .....mais que faire, à partir de ce socle ?

Dans mon esprit, ne pas monter un décor sur un sol plat, horizontal.Donc, recherches de ce que je pouvais représenter....etr je suis tomber sur cette photo.

Il n'est pas question que je fasse un "copié-collé"mais le concept me plait bien, avec ce nivellement des sols.......Allez hop, c'est parti pour ce projet.

 

Je vais me servir de carton plume ( carton mousse), de différentes épaisseurs pour effectuer  ces  niveaux.


J'adapte les diverses découpes de carton plume au plan succinct dessiné sur le socle.Les diverses épaisseurs sont collées à l'aide de colle à bois blanche..Lors de ces découpes et collages, je prends soin de laisser une marge de 5mm, sur tout le périmètre du socle ( placement ultérieur des côtés qui serviront à la finition du diorama et à masquer les couches de carton)

 

Les différents niveaux étant placés ( ceux déterminant l'aspect principal), il me faut déterminer ce qui sera la voie pavée, les trottoirs.

Voie pavée ? donc, pavés.Nous avons, dans notre club, la joie d'avoir Bernard et ses dios  au  1/43.Il m'a donc remis toutes ses chutes de plaques de pavés inutilisées.....La bonne aubaine......Merci Bernard

Comme quoi, figurines, maquettes mènent à tout puisque, avec ces chutes, je me retrouve face à un véritable puzzle pour  adapter toutes ces chutes les une aux autres pour simuler une voie pavée, mais par chance,  dans le lot, Bernard m'a remis deux plaques de 145X85......( ça facilitera bien la tâche.....)

 

Passons à quelques essais de recouvrement des zones à paver......

Comme on peut le constater, pas facile, tout ça.....il va falloir jouer de la scie afin que les chutes puissent s'emboiter et donner un même sens à tous ces pavés.....

 

Et pour faire simple.....( histoire de se titiller les neurones......, avec des recherches et calculs supplémentaires.....)cette photo m'a bien inspirée et permettra de rompre la monotonie d'une simple voie pavée......

Et oui.....une voie de tramway.....Ainsi que je le signalais, recherche pour connaitre l'écartement des rais, les réduire à l'échelle et les mettre en place......

 

Croquis  m'ayant permis l'implantation de la voie, avec les dimensions réduites à l'échelle du 1/35ème...


Pour simuler le champignon du rail, j'ai utilisé du profilé plastique, de chez Evergreen ( poutrelles de 2,5 mm)


Pour arriver au niveau des plaques de pavés( épaisseur de 7 mm), je vais surélever ces profilés à l'aide de baguettes de bois ( pour constructions navales).


....et pour le collage ( baguettes et profilés), colle à bois....

 

Maintenant que la voie du tramway est placée, collée....il n'y a plus qu'à.......l'insérer dans les pavés.....avec beaucoup de patience, de découpages et d'adaptations...........

Ces photos donnent une idée du travail qu'il faut pratiquer.....et ce n'est pas fini car il faudra s'amuser à retracer et re-graver , par la suite, chaque pavé, ainsi que de masquer, enduire avec une pâte, les joints de chaque plaque de pavés......et toujours, collage de ces  plaques à la colle à bois.

On remarquera , en bout de ligne, l'effet dévastateur d'un éclat d'obus......

 

Et peu à peu, les pavés commencent à occuper les surfaces prévues.....


On peut se rendre compte de la modification apportée en consultant la photo n°1 et la photo n°2L'espace, initialement prévu pour y placer un immeuble a été réduit.Je n'aurais pu placer mes véhicules, de façon réaliste.

La dernière photo présente le gravage des pavés, ainsi que la détérioration de ces derniers....

 

Ensuite, je complète avec la présence des  trottoirs.D'une part, il faut les surélever, par rapport aux plaques de pavés; donc, utilisation du carton mousse Ensuite, trouver une structure différente, pour les recouvrir.Une méthode consiste à enduire la surface à l'aide d'une pâte séchant à l'air, et y sculpter ou graver des dalles.Par chance, dans ma boite à rabiots, j'ai retrouvé une plaque de plastique, avec un carrelage qui sera parfait pour mes trottoirs.....

Les trottoirs , maintenant placés, vont recevoir la colle à bois et je vais y adapter les plaques de plastique.


Je fais les bordures des trottoirs également à l'aide du carton mousse, une des faces cartonnées ayant été enlevée, après chauffage au sèche cheveux.

Sur ces dalles, également usure, marquage du temps.....

 

Un mur de briques vient s'appliquer le long de la différence de niveau entre les deux sols.Pour la réalisation de ce mur, j'utilise de la carte plastique, avec le même procédé pratiqué lors de mon décor pour ma saynète "Steampuk"


Après avoir effectué le traçage des traits verticaux pour délimiter les briques ( utilisation d'un appareil à pyrogravure), un petit passage de papier de verre fin est indispensable, afin d'éliminer les épaisseurs dues  au plastique fondu.

 

....Et j'en arrive à pratiquement la fin de cette base pour le dio, avec la création d'une grille, délimitant la partie haute du sol.....Maintes recherche sur la toile ont été nécessaires pour la mise en œuvre de cette grille: grille de parc, grille haute ou non, plier d'angle ou pas ??

Finalement, j'ai opté pour une grille de protection, d'une hauteur de  mi-homme.

Passons au matériel nécessaire:


Il faudra donc un jeu de baguettes plates et carrées ( construction navale), de profilé en forme de H ( celui utilisé pour le rail du tramway), du fil de fer fin ( celui utilisé pour maintenir les plantes le long des tuteurs, pour jardin, convient bien)et , heureusement, lors d'une récupération, dans ma boite à rabiots, des grilles de parc de chez Historex......et bien sûr, le matos indispensable: double décimètre, cutter, porte forets, avec forets de diamètres différents et colle cyano, en gel....très bonne colle que la "colle 21"......

 

La réalisation:

Je vais commencer par les 2 traverses qui maintiendront les barreaux de la grille.Après avoir bien déterminé les dimensions des traverses ( prévoir un petit décrochement aux extrémités pour bien insérer dans le profilé en "H". Ensuite, percer, à, distance égale, pour faire  glisser le fil de fer au travers des supports....Jouer avec un premier foret, très fin ( éviter que le bois se fende), pour finir par agrandir  ce premier trou à l'aide d'un autre foret de diamètre supérieur ( égal au diamètre du fil de fer).


La première traverse percée, on la superpose exactement sur la 2ème traverse, on marque l'emplacement des futurs perçages, sur la 2ème traverse , reperçage et correspondance entre les 2 traverse.

 

 

 

 

 

Je réunis les 2 traverses à l'aide du fil de fer ( représentant les barreaux). Une fois ce début de grille réalisé, un point de colle cyano permet de consolider l'ensemble

C'est à ce moment que je vais utiliser la grille "Histrex". Certains diront:" mais pourquoi ne pas utiliser ces grille Historex ???.....A mon avis un peu grossière et pas la même échelle.

Par contre, j'en utilise les pointes, que je fixe sur mon fil de fer.


Après avoir proprement coupé la ponte de flèche à sa base, un p'tit coup de papier de verre et un avant trou, du même diamètre que le fil de fer me permettra de bien fixer cette pointe sur le sommet du barreau, ce qui nous donne un élément de grille.

Les extrémités  des traverses, théoriquement  préparés, sont prêtes à être placées dans les profilés "H".

Un 2ème élément de grille a également été façonné et le tout prend déjà forme.Il me reste à faire les retours , derrière le pilier d'angle, à gauche de l'image......

La grille a intentionnellement été déformée

La grille est terminée, les poteaux d'angle également.Le chapeau de ces poteaux est agrémenté de boule , comme on peut le constater dans tous les parcs.J'utilise des perles, sorties tout droit des stocks de mon épouse.

 


Ainsi que je l'ai signalé, les torsions des barreaux, le positionnement de leurs pointes sont tout à fait volontaires.

Prochaine étape, les marches et leur rambarde.....